Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Bienvenue
Seigneur, tout notre mal vient de ce que nous ne gardons pas les yeux fixés sur Vous !(Ste Thérèse d'Avila-Chemin 16,11)

LA VIE CONSACRÉE
SIGNE DE COMMUNION DANS L'ÉGLISE

jean_paul_2.jpgÀ l'image de la Trinité
41…L'Église est essentiellement mystère de communion,
« peuple uni de l'unité du Père, du Fils et de l'Esprit Saint ».
La vie fraternelle tend à refléter la profondeur et la richesse de ce mystère,
en se construisant comme un espace humain habité par la Trinité,
qui prolonge ainsi dans l'histoire les dons de communion propres aux trois Personnes divines.
Dans la vie ecclésiale, nombreux sont les cadres et les modalités d'expression de la communion fraternelle.
La vie consacrée a certainement le mérite d'avoir contribué efficacement à maintenir dans l'Église
l'exigence de la fraternité comme confession de la Trinité.
En favorisant constamment l'amour fraternel, notamment sous la forme de la vie commune,
elle a montré que la participation à la communion trinitaire peut changer les rapports humains
et créer un nouveau type de solidarité. De cette manière, elle fait voir aux hommes
la beauté de la communion fraternelle et les voies qui y conduisent concrètement.
En effet, les personnes consacrées vivent « pour » Dieu et « de » Dieu,
et c'est pourquoi elles peuvent confesser la puissance de l'action réconciliatrice de la grâce,
qui anéantit les forces de division présentes dans le cœur de l'homme et dans les rapports sociaux.

42. La vie fraternelle, comprise comme une vie partagée dans l'amour, est un signe expressif de la communion ecclésiale…
Parmi les disciples aussi, il n'y a pas d'unité vraie sans cet amour mutuel inconditionnel,
qui demande d'être disposé à servir sans mesure, disponible pour accueillir l'autre comme il est,
sans « le juger » (cf. Mt 7,1-2), capable de pardonner même « soixante-dix fois sept fois » (Mt 18,22).
Pour les personnes consacrées, unies en « un seul cœur et une seule âme » (Ac 4,32)
grâce à cet amour répandu dans les cœurs par l'Esprit Saint (cf. Rm 5,5),
cela devient une exigence intérieure de mettre tout en commun,
les biens matériels et les expériences spirituelles, les talents et les inspirations, cte_rencontre_dehors.JPG
de même que les idéaux apostoliques et le service caritatif:
« Dans la vie communautaire, la force de l'Esprit qui est en une personne
se communique à tous en même temps ...
On y bénéficie de ses propres dons, on les multiplie en les communiquant aux autres,
et l'on jouit ainsi des dons d'autrui comme des siens propres ».
Dans la vie de communauté, on doit pouvoir en quelque sorte saisir que la communion fraternelle,
avant d'être un moyen pour une mission déterminée, est un lieu théologal
où l'on peut faire l'expérience de la présence mystique du Seigneur ressuscité (cf. Mt 18,20).
Cela se réalise grâce à l'amour mutuel de ceux qui composent la communauté,
amour nourri par la Parole et par l'Eucharistie, purifié par le Sacrement de la Réconciliation,
soutenu par la prière pour l'unité, don de l'Esprit à ceux qui se mettent à l'écoute obéissante de l'Évangile.
C'est précisément Lui, l'Esprit, qui introduit l'âme dans la communion avec le Père et avec son Fils Jésus Christ (cf. 1 Jn 1,3),
communion qui est source de la vie fraternelle.

Par l'Esprit, les communautés de vie consacrée sont guidées
dans l'accomplissement de leur mission de service de l'Église et de toute l'humanité, selon leur intuition originelle…


Extraits de "VITA CONSECRATA", exhortation apostolique de Jean Paul II, Chap. II