Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Bienvenue
Je suis et serai toujours, par la grâce de Dieu, soumise à l’Eglise.(Ste Thérèse d'Avila-Demeures, prol.3)

Pourquoi mon engagement au Carmel ?

Lorsque le Seigneur m’a appelée, Il est venu me surprendre en plein cœur d’une vie professionnelle. Le contact au soin des malades, dans un hôpital   me faisait toucher de près la fragilité de la vie humaine et aussi sa grandeur, notamment lorsqu’elle aborde l’Éternité. La science médicale, déjà si magnifique a ses limites pour aider l’homme à traverser les épreuves et, je voyais que la prière peut aller plus loin pour accompagner les personnes vers le Seigneur qui les attend, vers Celui qui les soutient sur leurs chemins. Il me semblait que des soignants, il y en aurait toujours, mais des priants ???

Qui ira par la prière là où personne ne peut aller porter secours ? Qui sera disponible pour rejoindre l’homme au bord de son désespoir ? l’homme aux prises avec la tentation ?

Ma mission de prière

Pour vivre cette communion spirituelle, cette mission de prière, il me faut :

 - garder un contact intense avec le Maître du monde, Sauveur des hommes. Rien de tel que les moyens concrets proposés par la vie religieuse : célébration de la liturgie des Heures, Eucharistie quotidienne, lecture de la Parole de Dieu et des écrits spirituels choisis qui soutiennent le cœur à Cœur avec Dieu, vécu aussi de façon exclusive, au Carmel, durant les deux heures d’oraison silencieuses quotidiennes. Là, le Seigneur insuffle en nous Son Amour pour toute sa création, là nous pouvons Lui présenter tous les appels et les cris des hommes d’aujourd’hui et vivre ce que Sainte Thérèse de Lisieux nous explique dans son Manuscrit C (folio 36r°) : « Un savant a dit : “ Donnez-moi un levier, un point d’appui, et je soulèverai le monde . ” Ce qu’Archimède n’a pu obtenir parce que sa demande ne s’adressait point à Dieu et qu’elle n’était faite qu’au point de vue matériel, les Saints l’ont obtenu dans toute sa plénitude. Le Tout-puissant leur a donné pour point d’appui : Lui-même, et Lui seul.Pour levier : l’oraison, qui embrase d’un feu d’amour, et c’est ainsi qu’ils ont soulevé le monde, c’est ainsi que (... )les Saints à venir le soulèveront aussi. »

 

 - ce service de prière exige également beaucoup de silence afin d’être intérieurement disponible aux motions de l’Esprit-Saint. Le climat particulier que procure l’ombre d’un cloître répond merveilleusement à ce besoin.

 - mais, pour un équilibre de vie heureux, il me faut aussi avoir la possibilité de servir, de me donner à des Sœurs toutes proches, et bénéficier du soutien de celles qui partagent avec moi ce projet de vie. Telles sont les grâces de la vie communautaire.

Le radicalisme de mes vœux de religion vise à aider Dieu dans son oeuvre de libération de l'humanité, d'abord en moi, mais également par moi, bien au-delà !

Je voudrais qu’il y ait moins d’inégalité entre les riches et les pauvres. Eh bien je choisis pour moi-même un vêtement, un habitat, une nourriture sobres, et de limiter les besoins financiers aux seules nécessités, en vivant concrètement, au jour le jour, le partage des biens.

Dieu est d’une fidélité absolue. Jamais Il ne reprend l’amour qui L’a conduit à nous créer. Je veux Le suivre, et je crois que ma propre fidélité aide mes contemporains.

Jésus a vécu en dépendance de son Père. Je veux le suivre, et je crois que mon chemin d’obéissance aide les hommes d’aujourd’hui à prendre des moyens qui libèrent de l’égoïsme. Des peuples entiers sont en attente de libération des dictatures qui les oppriment…

L’exemple de notre vie cachée peut sembler dérisoire et pourtant, comme le dit Sainte Petite Thérèse, c’est un feu capable d’embraser le monde ! Encore faut-il que ce témoignage soit vécu avec tout le radicalisme et la persévérance indéfectible qu’exige un amour vrai.

C’est justement ce radicalisme qui apporte les plus belles joies à nos vies offertes pour la gloire de Dieu et le Salut du monde.

Sr M.Madeleinefleurs