Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Bienvenue
Seigneur, que je te serve toujours, fais de moi ce que Tu voudras.(Ste Thérèse d'Avila-Exclamations 146)
p__q.cierge.bapt.JPG 

Nous sommes continuellement plongés
dans la réalité de Ton Père et de Ton Esprit,
Seigneur Jésus, fais-nous prendre conscience
de l’actualité de notre baptême.
*************************************
Les baptisant, les plongeant au NOM...  Il ne s’agit pas d’une étiquette.
Bibliquement, le nom est une réalité. Dieu nomme : il fait jaillir l’être.
Nommer un être, c’est lui donner une consistance et une destination.
(cf. Simon/Kepha ; Abram/Abraham…). Le nom, c’est la personne.
« Vous les plongerez dans la Personne du Père, du Fils et du Saint-Esprit ».
Être baptisé, c’est entrer dans une communauté de relations personnelles.
Nous entrons dans la réalité communautaire du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
Vous ouvrirez les peuples à une vie d’échanges, à une vie d’amour,
celle qui existe entre les Personnes divines.
Toute la vie de l’Eglise en sera faite. L’Eglise est un peuple uni, racine.bapt.JPG
qui va toujours à une unité qu’il puise à l’unité non pas « de Dieu »,
mais du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
La réalité profonde du mystère d’unité de l’Eglise vient de la vie baptismale.
La vie des Personnes divines est une vie d’échanges et d’amour ;
le baptême est l’entrée en communion avec cette vie.
Le baptême est une plongée dans une dynamique jamais finie :
il faut être continuellement pénétré de ce bain de la régénération.

EXTRAITS DE « A L’ECOUTE DU PERE PIERRE MICHALON »
COLLECTION : LA VIE NOUVELLE
EDITION : ABBAYE DE LA ROCHETTE, 2006CHAPITRE II P. 18