Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Bienvenue
Seigneur, que je te serve toujours, fais de moi ce que Tu voudras.(Ste Thérèse d'Avila-Exclamations 146)


     Une maîtresse femme, qui la trouvera? Elle a bien plus de prix que les perles!
11 En elle se confie le cœur de son mari, il ne manque pas d'en tirer profit.
12 Elle fait son bonheur et non son malheur, tous les jours de sa vie.
13 Elle cherche laine et lin et travaille d'une main allègre.
14 Elle est pareille à des vaisseaux marchands: de loin, elle amène ses vivres.
15 Il fait encore nuit qu'elle se lève, distribuant à sa maisonnée la pitance,
     et des ordres à ses servantes.
16 A-t-elle en vue un champ, elle l'acquiert; du produit de ses mains, elle plante une vigne.
17 Elle ceint vigoureusement ses reins et déploie la force de ses bras.
18 Elle sait que ses affaires vont bien, de la nuit, sa lampe ne s'éteint.
19 Elle met la main à la quenouille, ses doigts prennent le fuseau.
20 Elle étend les mains vers le pauvre, elle tend les bras aux malheureux.
21 Elle ne redoute pas la neige pour sa maison, car toute sa maisonnée porte double vêtement.
22 Elle se fait des couvertures, de lin et de pourpre est son vêtement.
23 Aux portes de la ville, son mari est connu, il siège parmi les anciens du pays.
24 Elle tisse des étoffes et les vend, au marchand elle livre une ceinture.
25 Force et dignité forment son vêtement, elle rit au jour à venir.
26 Avec sagesse elle ouvre la bouche, sur sa langue: une doctrine de piété.
27 De sa maisonnée, elle surveille le va-et-vient, elle ne mange pas le pain de l'oisiveté.
28 Ses fils se lèvent pour la proclamer bienheureuse, son mari, pour faire son éloge:
29 "Nombre de femmes ont accompli des exploits, mais toi, tu les surpasses toutes!"
30 Tromperie que la grâce! Vanité, la beauté!
    La femme qui craint le SEIGNEUR, voilà celle qu'il faut féliciter!
31 Accordez-lui une part du produit de ses mains,
    et qu'aux portes ses œuvres fassent son éloge!

Proverbe 31,10-31