Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Bienvenue
Seigneur, tout notre mal vient de ce que nous ne gardons pas les yeux fixés sur Vous !(Ste Thérèse d'Avila-Chemin 16,11)
nid.JPG

Le petit oiseau voudrait voler
vers le Divin Soleil qui charme ses yeux,
il voudrait imiter les Aigles ses frères
qu'il voit s'élever jusqu'au foyer Divin de la Trinité Sainte...
hélas! tout ce qu'il peut faire, c'est de soulever ses petites ailes, mais s'envoler, cela n'est pas en son petit pouvoir !
Que va-t-il devenir ? mourir de chagrin
se voyant aussi impuissant ?... Oh non !
le petit oiseau ne va pas même s'affliger.
Avec un audacieux abandon,
il veut rester à fixer son Divin Soleil ;
rien ne saurait l'effrayer, ni le vent ni la pluie
et si de sombres nuages viennent à cacher l'Astre d'Amour,
le petit oiseau ne change pas de place,
il sait que par- delà les nuages
son Soleil brille toujours,
que son éclat ne saurait s'éclipser
un seul instant.

Sainte Thérèse de Lisieux, manuscrit B