Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Bienvenue
Ô vrai Dieu, c’est une consolation de savoir que Vous êtes partout !(Ste Thérèse d'Avila-Exclamation 137)

Notre âme: un château !

voir une vidéo de cette icône

 

 

des conférences en ligne sur ce livre

 

un livret en donne le résumé
voir bas de page

 


Dialogue avec une carmélite sur le livre de Ste Thérèse d’Avila intitulé
« Le château intérieur »


Quel est l’intérêt de ce livre ?
Il montre la beauté de l’âme humaine et son inhabitation par la Sainte Trinité !
Et donne des moyens de vivre à plein cette relation intime qui change la vie en la nourrissant d’amour et en l’ouvrant par la prière à des horizons infinis.
Parler d’un château pour parler de spiritualité est fort surprenant !
Quel rapport entre un château et la spiritualité ?
Sainte Thérèse a reçu cette image alors qu’on lui avait demandé d’écrire sur la vie de prière, la vie d’oraison. Le Seigneur lui a suggéré de comparer l’âme à « un château tout entier d’un seul diamant d’un très clair cristal, où il y a de nombreuses chambres, de même qu’il y a beaucoup de demeures au ciel…car l’âme du juste n’est rien d’autre qu’un Paradis où Dieu dit trouver ses délices ».


ch__teau_Val_seul.jpgQuel rapport entre un château et un diamant ?
Le château est habité et l’on peut s’y promener comme nous le verrons dans la suite du livre.
La matière du diamant veut suggérer la pureté, la limpidité de l’âme du juste, la liberté qu’il donne à la Lumière divine qui l’habite de jouer en lui selon ses diverses facettes. Il est bon de garder en mémoire ce détail durant la lecture de tout le livre. L’important étant de bien voir qu’il va se passer des belles choses à l’intérieur, et cela va dépendre partiellement de nous.

 


Est-ce que ce livre propose la visite guidée de ce château ?
Exactement. Nous serons conduit de demeure en demeure jusqu’à la plus centrale,
la plus intérieure ou habite le Roi divin et où se produit l’union intime avec Lui.

Comment entrer dans ce château ?
La porte d’entrée, c’est l’oraison : un cœur à cœur intime avec Dieu, qui ne peut se vivre que dans le recueillement, le silence.

Y a-t-il un circuit obligatoire : chambre 1 pour aller chambre 2, etc. jusqu’à la 7ème qui est le sommet sans retour possible ?
Dans la vie spirituelle nous passons par des états divers qui sont ici symbolisé par des « demeures ».
L’ouvrage nous conduit en effet de l’une à l’autre dans le bon ordre, mais dans la vie il n’en est pas ainsi. Nous pouvons être appelés par le Seigneur à une demeure élevée, puis nous retrouver dans une demeure bien basse. Pourquoi ? Peut-être que le Seigneur désirait nous montrer à quoi Il nous destine pour nous le faire désirer d’avantage. Peut-être souhaite-t-Il qu’ensuite, dans des demeures basses nous progressions en humilité, ou que nous peinions pour obtenir des grâces pour d’autres âmes ???
A moins que le péché nous ramène à la case départ en raison de notre abandon de la prière ou en raison du refus de vivre selon l’Evangile.

L’avancement vers la chambre du Roi qui est au centre de l’âme dépend de nous ?
Comme dans toute amitié, il convient de s’y disposer, de lui donner du temps, de prouver notre amour par des actes effectifs, de désirer l’union à Dieu. Mais le Seigneur peut de son côté dépasser notre attente et faire goûter l’union ou le recueillement parfois sans aucun mérite de notre part.
Il est libre de Ses dons. C’est Lui le Maître.
trinite_fleurie.JPG

ch__teau_fen__tre.jpgCe livre permet-il de savoir où nous en sommes dans notre vie d’oraison ?
Peut-on dire : je suis dans telle demeure ?

Ste Thérèse dit que toutes les demeures communiquent entre elles et que nul n’est à l’abri.
Un vent de tempête peut survenir n’importe quand, nous devons nous tenir très humblement
sur nos gardes toujours. La grâce n’est jamais acquise pour toujours.
Elle reste un don de Dieu. Qui peut dire qu’il ne tombera jamais ?

Quel mot est, à votre avis, le plus important pour avancer vers l’union à Dieu ?
C’est le mot humilité. Dans le livre du chemin de perfection, elle compare l’humilité à la reine du jeu d’échec. Elle seule peut faire échec et mat au Roi divin. C’est elle qui le fait craquer !

Le mot de la fin ?
Extrait de son épilogue : « Vous trouverez, je le crois, de la consolation à vous délecter dans ce château intérieur ; là vous pouvez entrer et vous promener à n’importe quelle heure…Quand vous serez habituée à jouir de ce château, vous trouverez votre repos en toute choses, si pénibles soient-elles, du seul fait de votre espoir d’y revenir…il s’y trouve de beaux jardins, des fontaines, des choses délicieuses, si bien que vous souhaiterez vous anéantir dans la louange du grand Dieu qui a créé ce château de votre âme à Son image et ressemblance. »


un résumé magnifiquement illustré avec des photos inédites du Haut-Koenigbourg
a été créé par le : Carmel de Compiègne 60680 JONCQUIERES
Il forme un beau livret de 47 pages en 15cm/15

des conférences en ligne sur ce livre