Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Bienvenue
Je suis et serai toujours, par la grâce de Dieu, soumise à l’Eglise.(Ste Thérèse d'Avila-Demeures, prol.3)

Sainte Marie de Jésus Crucifié (Mariam Baouardi)
carmélite de Terre Sainte a été favorisée de bien des grâces particulières.
Des prêtres venaient lui demander conseil.
Voici quelques bribes cueillies pour vous.

mariam_novice.jpg« Un prêtre qui a la chasteté, la pauvreté,
et qui est lui-même charité d’obéissante,
est l’image de Jésus immolé.
Dieu ne peut rien refuser à ce prêtre à l’autel,
car il est l’hostie vivante… »

 

« Soyez petit, soyez petit, afin de ne pas entrer au ciel tout seul.
Soyez petit, et vous gagnerez un grand nombre d’âmes,
et vous entrerez au ciel avec un troupeau. »

 

Demande de Jésus à Ste Mariam :St.Esprit.ic.mariam.jpg
"Je désire ardemment que vous disiez que tous les prêtres qui diront
une fois le mois la messe du Saint Esprit, l'honoreront.
Et quiconque l'honorera et entendra cette messe,
sera honoré par l'Esprit-Saint Lui-même,
parcequ'il aura la lumière en lui ; la paix sera au fond de son âme."

 

Un prêtre résume ainsi les conseils qu’il a reçus pour l’accompagnement spirituel  :
Demander beaucoup aux âmes fortes et généreuses où la grâce abonde ;
se contenter du strict nécessaire de la part des âmes faibles et timides,
moins favorisées de la grâce ; les soutenir et les encourager sans cesse ;
user d’une patience sans borne avec les personnes fortement tentées
et les natures revêches…
 

mariam_icone.jpgEt lors du sacrement de réconciliation :
Si un pénitent te résiste, non par mépris de la loi, ni par impiété,
mais par tentation, faiblesse, ignorance ou jugement peu solide,
ne t’irrite pas, ne dispute pas avec lui…Au lieu de t’impatienter, humilie-toi.
Expose avec douceur et clairement les motifs les plus capables de le toucher
et le convertir. S’il paraît insensible, contente-toi de lui dire,
en toute humilité du cœur et simplement : Si j’étais un saint prêtre,
je vous aurais déjà facilement gagné à l’amour et au service de Dieu
et aux vrais intérêts de votre salut éternel. Mais, sans doute,
mes péchés sont un obstacle et rendent inefficaces mes meilleurs efforts.
Prions ensemble Dieu, humilions-nous ; et que Jésus vous éclaire lui-même et
opère en vous le bien que je ne puis vous faire.
Là-dessus, prosterne-toi devant Jésus bien humblement et prie.
Et neuf fois sur dix, le pénitent, délivré de son obsession, content et heureux,
pour cent que tu lui demandais, voudra en faire mille.
N’oublie pas cette règle : elle est importante, facile et sûre…

mariam_professe.jpg