Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Bienvenue
Ô vrai Dieu, c’est une consolation de savoir que Vous êtes partout !(Ste Thérèse d'Avila-Exclamation 137)
ave_crux.JPG

 

Salut, ô Croix, unique espérance !

« Le monde est en flammes. Sens-tu l’urgence
de les éteindre ? Elève ton regard vers la Croix.
Du Cœur ouvert jaillit le Sang du Rédempteur,
le Sang qui éteint les flammes de l’enfer…

Entends-tu le gémissement des blessés
sur tous les champs de bataille ?
Tu n’es ni médecin ni infirmière, et
tu ne peux panser leurs plaies.
Tu es dans ta cellule
et tu ne peux pas parvenir jusqu’à eux.
Entends-tu le cri d’angoisse des mourants ?
Tu voudrais être un prêtre et les assister.
Es-tu émue de la détresse des veuves et des orphelins ?
Tu voudrais être un ange consolateur
et te porter à leur secours.
Lève les yeux vers le Crucifié. Si tu es son épouse,
dans la fidèle observance de tes vœux de religion,
SON Sang précieux sera aussi le TIEN.
Liée à Lui, tu seras présente partout,
comme Il l’est aussi. Non pas ici ou là,
comme le médecin, l’infirmière ou le prêtre,
mais sur tous les fronts, en chaque lieu de désolation
– présente dans la force de la Croix.
Ton amour compatissant,
l’amour qui vient du Cœur divin, te portera partout,
et partout répandra Son Sang précieux
– qui apaise, qui guérit, qui sauve.
Les yeux du Crucifié se posent sur toi…
Es-tu prête à faire alliance avec le Crucifié ?

Sœur Thérèse-Bénédicte de la Croix (Edith Stein)
Extrait du livre : « La crèche et la Croix » p. 66
Editions Ad Solem 1995
Conférence 14 septembre 1939 : Ave Crux, spes unica !